Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2008

Courir vers le but

9499957c8362af3fcd7437a2c04d4a82.jpg(Philippiens 3 : 7 – 16)

De toutes les règles du foot, s’il y avait une seule règle à retenir, qui permette de comprendre le principe du jeu et de gagner un match, quelle serait-elle ? « Tu vois la cage, là-bas ? Il faut mettre le ballon dedans ». Voilà le sens-même du foot, le présupposé qui va orienter tous nos choix une fois sur le terrain. Imaginez que pour corser le jeu, on mette dans chaque équipe une personne qui ne connaît absolument rien au foot – vous imaginez bien que pendant le match, c’est LA personne à qui on ne va jamais faire la passe. Cette personne sera sur le terrain, il va se passer des tas de choses autour d’elle, mais elle ne sera que spectatrice d’un enchaînement d’événements qui la dépassent.

Dans la vie, est-ce que vous n’avez pas parfois l’impression d’être dans la situation de cette personne ? Les événements s’enchaînent autour de vous, on vous oblige à faire des choix, mais vous ne savez pas, au fond, quelle est la règle de base qui doit orienter votre vie.

Puisqu’il est question de Bible et de sport aujourd’hui, je vous propose une parole de la Bible qui parle de football. C’est une des personnes les plus influentes de l’histoire du christianisme, après Jésus, qui l’a écrite. Saint Paul résume sa philosophie de la vie en utilisant cette expression : Je cours vers le but (Ph 3 : 14). Combien d’entre nous pouvons, avec autant de conviction, en dire autant au sujet de notre propre vie ? Je crois que le monde peut être divisé en trois catégories : ceux qui courent vers le but, ceux qui courent vers le mauvais but, et ceux qui ne savent pas qu’il y a un but.

Saint Paul n’a pas toujours été un saint. En fait, il a commencé sa carrière en persécutant les chrétiens (Ph 3 : 6). Il dit lui-même qu’il était zélé pour persécuter les chrétiens, c’est-à-dire pour les faire arrêter et les mettre à mort. Il avait un but dans la vie, et pourtant, à un moment donné, il a fait volte-face. Il s’est rendu compte que le but vers lequel il se dirigeait, en dribblant l’adversaire avec beaucoup de talent et de détermination, n’était pas le bon ! Et quelques années plus tard, il peut écrire : maintenant, je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et tendant vers ce qui est en avant, je cours vers le but (Ph 3 : 13, 14). « J’ai enfin découvert où se trouvait le vrai but de ma vie ! »

Si les étudiants du GBU et d’Agapé Campus cherchent à connaître et à faire connaître le message de la Bible, c’est parce que la Bible nous parle du vrai but de la vie. La Bible nous présente la règle de base, sans laquelle on ne peut ni comprendre, ni gagner le match. Le message central de la Bible est relativement simple, en définitive. Il peut se résumer en quatre affirmations.

1. Dieu m’aime et il s’intéresse à moi personnellement (il m’a créé, et il me connaît mieux que personne).

2. Je suis séparé de Dieu parce que je choisis de vivre indépendamment de lui (ma relation avec Dieu est brisée, par ma faute, et je ne peux pas la réparer de moi-même).

3. Dieu a pourvu à un moyen pour moi d’être réconcilié avec lui : ce moyen, c’est Jésus (qui est mort pour payer mes fautes à ma place, et ressuscité pour m’ouvrir le chemin vers Dieu).

4. Je peux connaître Dieu et son amour personnellement, si je remets ma vie entre les mains de Jésus (c’est une démarche de foi ; Jésus se tient à la porte et il frappe, si quelqu’un entend sa voix et ouvre la porte, il entrera chez lui).

Saint Paul a entendu ce message, et c’est ça qui a changé le cours de sa vie. Il pensait savoir où se trouvait le but. Beaucoup pensent savoir où se trouve le but. D’autres ne savent même pas qu’il y a un but ! Mais en comprenant, et en acceptant ce que Jésus a dit de lui-même lorsqu’il a dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie, Saint Paul a pu écrire, tout simplement, Mon but est de le connaître (Ph 3 : 10). Connaître Jésus. S’il y a une seule règle à retenir dans la vie, pour comprendre le principe du jeu et pour gagner le match, c’est celle-ci.

Je sais bien que tout cela peut vous sembler bien étrange. Mais je voudrais juste terminer en vous invitant, tout simplement, à réfléchir à l’orientation de votre vie. Est-ce que vous courez dans le bon sens ? Savez-vous au moins qu’il y a un but ? Avez-vous déjà pris le temps de réfléchir aux affirmations de la Bible ?

Mon souhait, et celui de beaucoup d’étudiants chrétiens à Lyon, c’est que nous soyons nombreux à pouvoir dire la même chose que Saint Paul : J’oublie ce qui est derrière moi, je tends vers ce qui est devant moi, et je cours vers le but pour obtenir le prix de l’appel que Dieu m’adresse depuis le ciel en Jésus Christ (Ph 3 : 13, 14).

Les commentaires sont fermés.